Le Chèvre fait son gaspa-show sur le tapis rouge

Malgré la clôture du festival de Cannes, certaines stars n’ont pas dit leur dernier mot… Hier soir, une quenelle de chèvre, coiffée de piment d’Espelette, s’est introduite sur un tapis rouge de gaspacho, pour un défilé haut en couleur !

Décidément les stars sont prêtes à tout pour se faire remarquer ! Cette quenelle de chèvre a carrément reconstitué le tapis rouge sur les marches du palais des festivals. Elle a utilisé un gaspacho de légumes frais, légèrement acidulé, qu’elle a harmonieusement répartit avant de se jeter dessus.

Elle y a ensuite défilé, revêtue d’une magnifique robe chantilly, et coiffée de piment d’Espelette. Le tout bien sûr, sous le feu des projecteurs et des flashes de paparazzis… Mais ça c’était avant que la sécurité ne s’empare d’une cuillère pour raccompagner notre starlette, toute parsemée de basilic, vers la sortie.

Quoiqu’il en soit, opération réussie, puisque les gourmets en redemandent aujourd’hui !

Découvrez en exclusivité les clichés dérobés de The Cookington Post:


Gaspacho et crème de chèvre au piment d’Espelette

Ingrédient pour 2 belles assiettes, ou 4 petites entrées:

Gaspacho :

  • 3 tomates
  • ½ concombre
  • 1 poivron rouge
  • 1 petit oignon rouge
  • 1 gousse d’ail
  • 3 càs de vinaigre de Xeres
  • 1 càs d’huile d’olive (+ un filet pour le dressage)
  • 3 belles feuilles de basilic (+ un peu pour la déco)
  • Sel et Poivre

Crème de chèvre :

  • 10 cL de crème liquide à 30% de MG minimum
  • 100g de chèvre frais
  • 1 càc de piment d’Espelette en poudre
  • Sel

Préparez la crème de chèvre : fouettez la crème liquide jusqu’à ce qu’elle ait la texture d’une chantilly. Ajoutez alors le chèvre frais, le piment d’Espelette et le sel. Continuez à fouettez, puis goûtez et rectifiez l’assaisonnement. Placez au frais pour que la crème se fige.

Pendant ce temps, préparez le gaspacho : lavez bien, coupez et mixez tous les ingrédients, avec le vinaigre et l’huile d’olive. Goûtez puis rectifiez l’assaisonnement.

Astuce : pour avoir un bon gaspacho il faut évidemment des belles tomates bien mûres. Si elles ne sont WEB---mixerpas de bonnes qualité, elles seront moins juteuses, et vous obtiendrez une soupe épaisse et granuleuse, qu’il faudra alors allonger à l’eau.  Facile à dire!  Pour ceux qui, comme moi, ont jardin potager constitué uniquement d’un pied de tomates cerises en pot, et qui subissent les tomates insipides du supermarché : vous pouvez tricher un peu en utilisant une centrifugeuse ! Ainsi, vous utilisez uniquement le jus des légumes, donc pas de texture granuleuse, donc pas besoin d’ajouter d’eau, donc un maximum de goût ! Ça ne remplace pas les belles tomates du jardin bien juteuses et sucrées, mais faute de mieux…

Versez le gaspacho dans des assiettes creuses. Déposez une quenelle de crème de chèvre au centre de l’assiette. Finissez avec un filet d’huile d’olive et du basilic ciselé. Voilà ! C’est déjà prêt !

WEB---assiettes

Servie avec une tranche de pain de campagne grillée, cette recette simple permet d’égayer un gaspacho classique, sans trop d’efforts ! La crème de chèvre amène de la douceur et de la gourmandise à ce gaspacho, volontairement acidulé avec du vinaigre de Xeres. Je ne mets pas de piment directement dans la soupe, pour faire ressortir au maximum le goût des légumes frais. Mais j’en mets dans la crème pour la parfumer. D’ailleurs, il vous restera sans doute un peu de crème de chèvre, ce qui n’est pas un mal, parce que tartinée sur du pain, elle se mange sans faim…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s