Quand le Pastrami se met au drunch

Pourquoi l’apéritif dinatoire serait-il réservé au samedi ? Pour booster sa consommation, Pastrami lance avec succès son opération marketing : le « drunch ». C’est à New-York, ville natale du célèbre bœuf épicé fumé, que la tendance est créée. Pour conquérir le marché français, Pastrami et Pickles de Concombre s’associent avec la Vache Qui Rit

Le « drunch », nouvelle tendance dominicale, vient directement des Etats-Unis et plus particulièrement de New York. Contraction de « Diner » et de « Lunch », c’est Pastrami qui lance le concept, espérant combler le pic de non-consommation de son sandwich emblématique chaque dimanche. Opération réussie ! Le drunch, composé de boissons et de bouchées salées donne une seconde vie aux restes, en y ajoutant la convivialité d’un moment de partage.

Mais comment conquérir le marché français ? Pastrami n’ayant qu’une toute petite part de marché au pays de la charcuterie porcine, la bataille s’annonçait difficile. Un partenariat avec une enseigne bien implantée en France était donc judicieux. La Vache Qui Rit, a été séduite par le concept, et s’est lancée dans l’aventure avec la firme américaine, et un de leur compère : Pickles de Concombre. Ce dernier cherche à s’implanter sur le marché français depuis des années, mais fait face à la rude concurrence des Cornichons. Cette opération pourrait donc s’avérer juteuse pour les 3 grandes marques !

Le drunch saura t’il conquérir le cœur des français ? D’après un sondage DIPSauce, 84% des français seraient enthousiaste à l’idée de faire un drunch 1 dimanche par mois, mais seulement 11% d’entre eux envisageraient d’y consommer du Pastrami. Coup dur pour la firme new-yorkaise ? Pas vraiment : avant la vague drunch, ce chiffre descendait sous les 5% d’après le porte-parole du groupe… Une belle croissance en perspective donc !


Roulés au pastrami, pickles de concombre et vache qui rit

Ingrédients pour une dizaine de roulés:

  • 2 tranches de pain de mie
  • 2 tranches de pastrami
  • 1 ou 2 portions de vache qui rit
  • Pickles de concombre (ou à défaut : des cornichons)

Pickles de concombre maison (quantités pour un bocal de 1L):

  • 1 concombre
  • 50g de sucre en poudre
  • 100g de vinaigre de cidre
  • 50cL d’eau

WEB---pickles

Préparez les pickles de concombre (au moins 4h à l’avance): lavez le concombre et découpez-le en bâtonnets. Disposez-les dans un bocal (ou une boîte hermétique…). Faites bouillir l’eau, et ajoutez-y le sucre et le vinaigre. Versez le mélange dans le bocal contenant les bâtonnets de concombre et fermez aussitôt. Laissez refroidir puis entreposez au frais.

 

Préparez les roulés au pastrami : enlevez la croûte du pain de mie à l’aide d’un couteau. Étalez les tranches au rouleau, afin de les rendre plus fines. Tartinez-y la vache qui rit en fine couche. Garnissez de pickles de concombre (ou de cornichons) et de pastrami, comme sur la photo ci-dessous (laissez bien 1/4 à 1/3 d’espace entre le pastrami et le bord de la tranche de pain de mie):

WEB---roulés

Roulez les pains de mie garnis en « commençant par le côté concombre », afin que les pickles se retrouvent au centre. Découpez les rouleaux en 5 ou 6 morceaux chacun. 

 

WEB---brochettes

Un apéritif vite-fait bien-fait, mais surtout vite dévoré ! Le goût fumé du pastrami, la douceur et le crémeux de la vache qui rit, relevés par l’acidité et le croquant du pickles de concombre… Et puis surtout, ça change du jambon blanc ! Les proportions du mélange eau-sucre-vinaigre sont ici idéales si vous aimez les pickles plus acides que sucrés (on sent légèrement le sucre, mais il est surtout là pour adoucir la vivacité du vinaigre). Les concombres (ou autres légumes) se conservent ainsi un mois au réfrigérateur : un régal à l’apéritif, à glisser dans un sandwich ou pour relever une salade de pomme de terre par exemple…


 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s